Sélectionner une page
www.rabat-maroc.net

Rabat de Lyautey à Mohammed VI

portail de Rabat, tourisme, histoire et culture

Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain

Diapo – cliquez pour agrandir l’image.

Voulu par le roi Mohammed VI lui-même, féru d’art contemporain, le musée a été inauguré en octobre 2014.

 L’art contemporain est par nature transgressif et suscite  la polémique. En ce sens, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain a d’emblée justifié sa vocation, car s’il est bien né, il a été conçu dans la douleur.

 

Que de difficultés, en effet, avant sa naissance. D’abord, l’architecte initial, le casablancais Rachid Andaloussi, co-concepteur de la BNRM de Rabat, en désaccord profond avec le ministre de la culture de l’époque sur le choix architectural du bâtiment, s’est désisté de sa création, au stade des fondations. Il a laissé dans l’embarras les autorités publiques qui ont dû trouver un successeur acceptant de reprendre l’ouvrage en phase de construction, tout en cédant aux desiderata des autorités sur le principe de façades s’inscrivant dans le style arabo-mauresque des quartiers du centre-ville historique. Le choix s’est porté sur le cabinet Karim Chakor qui a relevé la gageure, avec un retard certain sur le calendrier initial dont il n’était pas responsable.

 

Ensuite quelques semaines avant l’inauguration, deux artistes à la tête de “syndicats de plasticiens marocains”, Abdellatif Zine et Abdelhay Mellakh, ont contesté le choix des oeuvres présentées pour l’exposition inaugurale du musée. Il a fallu toute la diplomatie de Mehdi Qotbi, président de la fondation nationale des musées, ami personnel du roi et artiste lui-même, pour permettre une inauguration dans le consensus après plusieurs semaines de retard.

Le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain est ainsi le premier musée du Maroc, répondant aux normes muséographiques internationales. Un maillon essentiel pour la culture au Maroc, une juste récompense pour les artistes plasticiens marocains mondialement reconnus, et un régal pour tous les Marocains amoureux des arts plastiques.

 

Le bâtiment n’est pas avant-gardiste mais d’une architecture d’inspiration arabo-mauresque résolument moderne (selon le concepteur). Ce musée qui a plutôt une vocation de centre d’art contemporain, est un véritable trait d’union entre passé et présent, répondant ainsi aux attentes des commanditaires pour assurer la continuité de la tradition dans la modernité. Il est astucieusement constituée d’une double enveloppe. Une première façade de style néo-mauresque toute blanche avec une colonnade à doubles arches et claustras, et une deuxième “peau”, moderne, qui constitue en fait une véritable galerie d’art, un déambulatoire avec représentations d’oeuvres des plus grands artistes dont certains en très grand format, le tout dans un jeu de lumières colorées particulièrement seyantes dès la nuit tombée.

 

Pour la programmation, inutile d’aller sur le site Internet officiel qui n’est pas à jour, mais se rendre sur la page facebook du musée pour le calendrier des événements particulièrement nombreux, conférences, projections de films, et expositions  : https://www.facebook.com/MuseeMohammed6/

Sur le site institutionnel officiel, on trouve un insert peu amène pour les milliers d’agents locaux marocains qui tentent, au quotidien, de faire exister la culture au Maroc : il est spécifié à propos du musée MM6, “implanté à Rabat, le musée ne se réduit pas à un musée municipal” (sic).
M. Qotbi, on avait bien compris : le MM6 est un musée national. Mais vous avez vous-même fait vos études dans une école des beaux-arts “municipale” ! Alors pas d’ostracisme envers les musées locaux, car on parle toujours de culture !

Il n’y a que ceux qui réussissent qui ont raison. Et ce musée MM6 est une splendide réussite. Alors remercions pour cette réalisation ceux qui ont contribué à son succès et en premier lieu SM Mohammed VI, sans lequel cette réalisation culturelle de premier ordre n’existerait pas.

Depuis le 24 septembre et jusqu’au 18 décembre 2019, la Fondation Nationale des Musées du Maroc présente la première édition de la Biennale d’Art Contemporain de Rabat organisée dans la capitale marocaine, conçue par Abdelkader Damani. Intitulée “Un instant avant le monde”, elle réunit une soixantaine d’artistes femmes (architectes, cinéastes, chorégraphes, metteures en scène), invitées à entamer un nouveau récit du monde.

La Biennale de Rabat s’installe dans différents lieux de la ville afin de créer un mouvement double et nécessaire : des œuvres dans l’espace public s’offrant à la curiosité des habitants.

Pin It on Pinterest

Protected by Copyscape