Sélectionner une page
www.rabat-maroc.net

Rabat de Lyautey à Mohammed VI

portail de Rabat, tourisme, histoire et culture

Le jardin d’Essais Botaniques de l’Agdal

depuis la rue Oqba – côté droit

entrée de la rue Oqba

Le Minzah, pavillon mauresque qui s’ouvre devant un jardin andalou dans la tradition des jardins islamiques. Créé en 1924, il se trouve dans la partie ouverte au public depuis le réaménagement. Il abrite désormais l’agro-musée.

Ci-après photo de M. Hassan Amrani, Wali de la Région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Gouverneur de la préfecture de Rabat à qui nous devons, notamment, la rénovation du jardin d’essais de l’Agdal.
M. Amrani avait promis de “sauver” les nénuphars. Il a tenu promesse et avec lui la ville de Rabat a perdu un de ses plus grands serviteurs. M. Amrani nous a en effet quittés le 4 janvier 2014 à l’âge de 56 ans.
Sans son travail inlassable, la ville de Rabat n’aurait probablement jamais été classée “Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il serait sans doute justice que ce jardin porte désormais son nom.

Le Jardin d’essais a été interdit aux visites pendant toute la durée des travaux de restructuration qui ont duré fort longtemps. Inauguré en 2013 par S.M. Mohammed VI, le jardin d’essais n’a ouvert qu’en 2015.

Jean-Claude Nicolas Forestier, le célèbre architecte-paysagiste en fut l’initiateur dans les années 1914, mais il fut vraiment créé dans les années 1927-1928 et Gaston HEBERT, Ingénieur Horticole en a été son 1er directeur. Le jardin d’essai, jardin expérimental comme l’indique son nom, regroupait à l’origine plus de deux cent cinquante variétés différentes d’arbres fruitiers et d’ornements, provenant de tous les coins de la terre.

Petit cours d’histoire : le jardin d’essais de Rabat s’écrit bien avec un S à la fin. Et ce pour bien le distinguer du jardin d’essai d’Alger, le 1er jardin dans le genre, bien plus ancien puisque datant de 1832.

“Entretenu” par l’école d’Agriculture qui le jouxte, le jardin d’essais de Rabat que tous les botanistes du monde connaissent, se mourrait par manque de moyens et d’intérêt. Alors que l’on s’extasie facilement devant les jardins de Majorelle de Marrakech, on avait oublié ce joyau de jardin botanique.

M. Hassan Amrani, Wali de Rabat, l’avait promis : le jardin d’essais a bien été réhabilité à l’occasion du réaménagement de l’avenue Annasr (avenue de la Victoire), qui scinde les deux parties du jardin d’essais désormais ouvertes toutes les deux.

27 millions de Dh ont été nécessaires, dont 15 millions de Dh alloués par le Fonds Hassan II, pour sa réhabilitation. Ce jardin de plusieurs hectares, trait d’union entre la “vieille” ville et l’Agdal, sous les fenêtres de l’Ambassade de France, était en effet “abandonné” depuis des années.

M. Amrani, a peut-être sauvé le jardin d’essais et ses magnifiques nénuphars! Les Marocains et les Rbatis en particulier, lui en seront à jamais reconnaissants, car ils avaient besoin d’un tel espace ! Rendons hommage à M. Amrani qui vient de nous quitter et qui n’aura pas eu le bonheur de profiter de sa réalisation.

Pin It on Pinterest

Shares

Share This

Partagez cette page avec vos amis...